Site généraliste du gaulois
Accueil du siteDon d’organesLa greffe d’un rein

/a>

Comment la soigne-t-on ? Enregistrer au format PDF
dimanche 17 juin 2007
par legaulois
popularité : 1%

Deux traitements, dialyse et greffe de rein, sont complémentaires. Certains patients sont greffés directement sans recours à la dialyse ; d’autres sont greffés après plusieurs années de dialyse ; d’autres reprennent la dialyse en cas de rejet d’une greffe et dans l’attente d’une nouvelle greffe ; certains patients sont dialysés toute leur vie (Malheureusement)


Comment la soigne-t-on ? : La dialyse


LA DIALYSE

Il existe deux techniques de dialyse :

1. L’hémodialyse ou rein artifiel. Le sang est filtré à travers une membrane artificielle. Cette technique nécessite la mise en place d’un abord vasculaire. Les séances durent en moyenne 4 heures et se renouvellent en général 3 fois par semaine. La durée et la fréquence des séances sont adaptées à chaque patient.

2. La dialyse péritonéale se déroule en général à domicile. Cette technique utilise les capacités de filtration du péritoine (membrane qui enveloppe les différents organes de la cavité abdominale et le tube digestif). Pour cela, 3 à 4 fois par jour, on ajoute et on soustrait de l’abdomen un liquide de dialyse, par l’intermédiare d’un petit tuyau, le cathéter de dialyse, que l’on a placé par voie chirurgicale dans l’abdomen. Ces échanges peuvent aussi être effectués automatiquement par une machine, toutes les nuits.

La dialyse est un traitement de suppléance qui n’assure qu’incomplètement et par intermittence le remplacement de la fonction rénale. De plus, elle est associée à d’importantes contraintes, notamment celles de se soumettre aux séances et à un régime alimentaire strict (limité notamment en apports d’eau, de sel, …)


Lexique :
- Un abord vaculaire : La réalisation des séances d’hémodialyse nécessite "d’aborder les vaisseaux" pour aspirer et réinjecter le sang avec un débit suffisant. L’abord vasculaire est réalisé par un cathéter ou une fistule artério-veineuse. Le cathéter est un tuyau stérile mis en place sous anesthésie locale dans une veine du cou ou de la cuisse. La fistule artério-veineuse consiste à connecter une artère et une veine du bras. La veine voit alors sa taille et son débit augmenter, permettant la mise en place à chaque dialyse de deux aiguilles, l’une pour l’aspiration, l’autre pour le retour sanguin.

 

Répondre à cet article

Privé | Plan | Agenda | Forum | Contact | Flux RSS

2007 - Uxello Studio
( Capdenac le haut - Lot - France )