Site généraliste du gaulois
Accueil du siteDon d’organesDonneur ou pas ?

/a>

Comment aborder le sujet avec ses proches ? Enregistrer au format PDF
mardi 23 janvier 2007
par legaulois
popularité : 1%

Pour beaucoup d’entre nous, évoquer le don d’organes en famille n’est ni naturel ni facile.

Parce que le don d’organes implique d’envisager sa disparition ou celle de ses proches, alors que le sujet de la mort a disparu de notre quotidien. Parce qu’il est parfois plus facile d’aborder ce sujet avec des amis, des relations, plutôt qu’en famille.

Pourtant, ne pas transmettre son choix sur le don d’organes, c’est prendre le risque de mettre ses proches dans une situation difficile. En cas de décès brutal, ils auront la lourde responsabilité de répondre en notre nom aux médecins demandant si l’on était opposé au don. Et s’ils ignorent votre choix, nos proches seront plus enclins à refuser le prélèvement d’organes ou de tissus.

Voici quelques pistes simples pour installer un dialogue familial serein :

- Qui doit aborder le sujet ? Dans une famille, il n’y a pas d’âge ou de "fonction" idéale pour aborder la question. Le plus important est la spontanéïté de la conservation qui va s’engager.

- A quelles occasions ? Plutôt que d’imposer une discution sur le don d’organes, mieux vaut profiter de circonstantes qui amènent naturellement à ce sujet : la commémoration d’un deuil familial, la dégradation de la santé d’un proche, l’hospitalisation d’un ami, une actualité, une émission de télévision …

- Avec quels mots ? Il faut s’exprimer de façon simple, sans philosopher ou faire un exposé technique. Le don d’organes n’est pas un sujet de dissertation. S’il suscite de l’émotion et des rédactions personnelles, il est naturel de le montrer. Ce qu’il est important de partager, c’est le message de vie. Le don d’organes commence par un décès mais il ouvre sur la vie.

- Quelle attitude adopter ? Dans un échange sur le don d’organes, certains vont transmettre leur position de façon spontanée, d’autres vont se montrer indécis ou mal à l’aise. Toutes les attitudes doivent être respectées. L’important est de laisser la porte ouverte à de futurs échanges, et d’y revenir lorque l’occasion se présente.

 

Répondre à cet article

Privé | Plan | Agenda | Forum | Contact | Flux RSS

2007 - Uxello Studio
( Capdenac le haut - Lot - France )